- Téléchargez le journal du copain du mois de décembre 2018 -

Articles parus dans la catégorie : L'usine à sons

L'usine à sons - 63 CUNLHAT

Jacques DUTRONC

Où la réussite d'un play-boy dilettante
Dans la folie créatrice des années 60, on ne se prend jamais trop au sérieux. Les maisons de disques embauchent des groupes de rock-twist pour répondre à la concurrence. C'est ainsi qu'un directeur artistique de chez Vogue signe un groupe approximatif nommé El Toro et les Cyclones avec à la guitare : Jacques Dutronc. Un premier 45 tours sort début 1962 avec "Oncle John" ("Long tall Sally" de Little Richard), un flop. Le deuxième opus sort en mai avec "Le vagabond" (également au répertoire de Richard Anthony), succès moyen.
Né le 28 avril 1943, Dutronc se retrouve à l'armée et pour tuer le temps, il écrit des chansons comme "Va pas prendre un tambour" que Françoise Hardy enregistre en 1963. Démobilisé de frais, notre play-boy remet ça avec une nouvelle formation instrumentale des Cyclones, pour qui il écrit  "Fort Chabrol", titre qui sera finalement enregistré par un groupe concurrent nommé Les Fantômes et par François Hardy sous l'appellation "Le temps de l'amour".
En 1964, Dutronc devient assistant de Jacques Wolfsohn – directeur artistique aux disques Vogue – puis rencontre Jacques Lanzmann, rédacteur en chef du magazine "Lui". Leur longue collaboration va donner naissance à une quantité impressionnante de tubes parmi lesquels : "Et moi et moi", "La fille du père Noël", "Les play-boys", "Les cactus" (1966), puis viennent : "Le plus difficile", "L'idole", "J'aime les filles" (1967), "L'opportuniste", "Il est cinq heures, Paris s'éveille" (1968), l'année suivante arrivent "L'hôtesse de l'air", "L'aventurier" et la décennie se termine avec "Le fond de l'air est frais", "L'arsène".
A cette période, l'ami Jacques se tourne vers le cinéma tout en continuant sur sa lancée, mais de façon plus sporadique, jusque dans les années 90.
Aujourd'hui retiré en Corse avec sa compagne Françoise Hardy, Dutronc se risque épisodiquement en studio d'enregistrement, pour ne pas perdre la main.


En photo : 45 tours original "J'aime les filles", tube de 1967

Retrouvez les grandes vedettes des années 60 avec Michel Gosselin

Sur Radio-Arverne 100,2 FM, découvrez chaque week-end les pépites de la discothèque de l’Usine à Sons.
Diffusion de l’émission “Face A - Face B” le samedi à 11h 30 et le dimanche à 17h 30.
Ecoutez Radio Arverne sur le Net : http://radioarverne.homelinux.com:8000

Visitez "L'USINE A SONS", Musée du disque et du son,

Route de l'Alleyras, à CUNLHAT, tel : 04 73 72 37 30

site Internet : www.usineasons.com

- Le Copain, journal Gratuit du bassin d'Ambert et ses environs -
- 5 route d'Ambert, 63120 Courpière -

Création Elforia Design